26/03/2009

Standardisation, quand tu nous tiens.....

La commission européenne veut adopter une loi qui permettra de mélanger du vin rouge et du vin blanc pour obtenir du vin rosé. Actuellement, seul le Champagne rosé peut être obtenu ainsi. La méthode de vinification en rosé est le résultat soit d'une courte macération du raisin rouge donnant les vins rosés style Provence ou Marsannay, soit d'un pressurage immédiat du raisin rouge style Gris de Toul ou d'Auvergne.

Alors à quoi servirait une telle loi ? Tout d'abord à permettre au gros négoce de travailler selon la demande. J'ai besoin d'un rosé léger, ou d'un rouge peu soutenu. Une éprouvette, un verre et OOOPOPOP ! le vin est fait.

Ensuite, cela augmentera (encore) plus la standardisation qu'aime tant nos super héros de Bruxelles. Le jour ou une seule sorte de vin, de fromage et de tomate sera sur le marché, les apôtres de la bouffe unique seront les rois du monde.

Enfin, tout ce qui peut faire disparaitre la réglementation gauloise sur les vins va être mise en place par Bruxelles et ces Eurocrates. Certes les appellations et les réglements sont compliqués mais cela permet de garder un éventail les plus remarquables de la diversité gastronomique française : le vin.

Je suis un enfant de l'Europe unie et un fervent supportère de la disparition des frontières. Je suis aussi un adepte de la diversité et du mélange des cultures. Je suis prêt à me mélanger avec qui veux. Par contre mélanger du vin rouge et du vin blanc est pour moi une aberration œnologique, historique et humaine. C'est la porte ouverte a la mort de mon métier, Vigneron. La mort des vins vrais. La mort du vin tout court. Les "usines" à vins nous font déjà beaucoup de mal. Laissez-nous encore un peu de diversité. Laissez-moi vinifié mon rosé et mon gris grâce à mon nez et à mon âme.

14:10 Écrit par lessensdelavie dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.