20/11/2010

Le messie est arrivé.....



Le vignoble Auvergnat à reçu le saint grall du vigneron : l'AOC. Allé loua !!!!!!. 20 ans pour l'avoir. La crise est finie. Merci le syndicat de défense de l'appellation, merci les caves particulière, merci l'INAO, merci,merci merci......

Je voudrais simplement mettre un bémol à ces thuriféraires de l'AOC.

Quand je lis les réactions du président du syndicat de la zone appellation, je me me demande s'il défend le vin Auvergnat ou son seul "bifteck". Si je l'avais écouté, je ne me serais jamais installé ici. "il n'y a peu d'avenir pour des jeunes qui s'installent en vin dans le Puy de Dôme" Propos de 1995 quand je cherchais à m'installer. 
Quand je vois que le  président des caves particulière -qui réuni que la moitié des vignerons indépendant du PDD, environ 50- dis que se ne sera pas une "uniformisation" du vignoble, je me demande s'il ne boit 
pas trop de ses vins.

Quand on sait que la majorité des vins du PDD sont commercialisés en Auvergne, et que les Auvergnats on déjà du mal à sortir 5 euros pour une bouteille, alors à 8 ou 10 euros.....Quand je vois que certains de mes collègues croulent sous les stocks et les emprunts, et que l'on dit que se sera l'ouverture à de nouveaux marchés, ne les leuront pas volontairement.

Quand je lis et je vois tout cela, je me demande vraiment si c'est soi-disant responsables syndicaux ne voient pas l'avenir de cette AOC avec trop optimiste.  Les prix vont augmenter car les charges de production vont augmenter. La standardisation de ces vins vont les noyer dans un marché saturé d'AOC. Ces vins seront en concurrence directe avec des AOC qui auront toujours plus de considération de la part du consommateur.

Notre vignoble avait et a encore, un peu, des cépages autochtones,. Les remplacer par les seul cépages Bourguignon, est-ce l'avenir ?
Notre vignoble a un terroir et un climat particulier. Les restreindres à une délimitation syndicale, est-ce l'avenir ?
Notre vignoble a une carte de diversité. Standardiser les vins, est-ce l'avenir ?

Je dis non. Se sera la mort de nombre de mes collègues. Peut-être la mienne. Se sera la destruction de la diversité. Se sera la mort de notre vignoble "Côtes d'Auvergne".
Je pense que c'est ce que recherche certains qui veulent réduire le nombre d'exploitant. Permettant ainsi d'avoir le monopole. Consciemment ou inconsciemment ????? Amis du syndicat, bonjour....

Je suis vigneron. Je vends mes vins en appellation "vin de table" me permettant une totale liberté de goût et de diversité. Ma production n'est pas grosse, est vendu à un prix moyen de 10 euros et sur le seul marché local. Elle me suffit pour en vivre. Je regarde cette AOC de très loin car ne me concernant pas. Malgré tout, je m'inquiète de cette évolution qui pour moi, et aussi d'autres vignerons Auvergnat, est à l'encontre de la bio-diversité que l'on attend d'un vin.


17:39 Écrit par lessensdelavie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.