05/03/2012

Sales paysans ! ils se plaignent sans cesse....

 

Les paysans se plaignent tout le temps. On le sait tous, ça eu payé !!!! Ça paie plus !!! On travaille souvent 7/7. Des journées de 14 heures. Des vacances. C’est quoi les vacances ? Une vie de famille pas évidente. Trop de soleil. Trop de pluie. Et la grêle…

                En plus des contrôles incessants. Pour finir à 70 ans avec une retraite de 750 € par couple. Mais comme dit notre cher président : « il y a peu de SMICARD, qui ont 44 hectares de terres, alors il ne faut pas se plaindre «. Il a raison notre président. Il est trop fort notre président. On vit dehors tout les jours. Bronzage gratuit. On cultive nos légumes. Manger sain. On a des subventions à plus qu’en faire. Argent plein les coffres.

Mais de qui se fout-on !!!! Il connait quoi à l’agriculture. Il a lu les rapports d’Enarques qui ne connaissent que la campagne dans « l’Amour est dans le pré ». Il sait quoi de notre vie. Produire de la viande, des légumes, des fruits… et ne pas pouvoir nourrir sa famille, croyez vous que vous pourriez monsieur le président. A la fin de votre carrière, vous êtes encore en état physique convenable. Demandez aux agriculteurs dans quel état ils sont à 65 ans.

Mais comment un homme politique, Président  de sur quoi, peut il dire tant de grossièreté à l’encontre de milliers de famille qui souffre de ne pouvoir vivre décemment de leur métier. Vous devriez avoir honte et vous devriez faire des excuses aux agriculteurs.

La campagne, électoral celle-là, est navrante de fausses promesses, de bassesse, de lieux communs et de proposition irréaliste. Venez dans nos fermes plus de 2h00 et on en reparlera.

19:06 Écrit par lessensdelavie | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Dis papa, c'est quoi des paysans ?
Et bien vois tu mon fils, les paysan aussi appelés cul-terreux, sont des personnes très riche qui paradoxalement vendent leur production à perte depuis des décennies.
Il sont riches à tel point qu'ils achètent beaucoup de maisons pour les louer et devenir encore plus riche.
Et puis tu sais mon fils ils touchent des primes pour tout. Par exemple, ils ont une vache qui allaite son veau ce qui est normal et naturel, et bien ils touchent une prime, ils ont des moutons, ils touchent une prime, ils arrachent une haie, une prime, ils la replante l'année suivante, une prime, ils ne cultivent pas quelques hectares de terre, une prime, sans compter qu'ils touchent des primes de la PAC qui souvent s'élèvent à plusieurs dizaines de milliers d'euros par exploitation et par an.
Mais chut, ils n'aiment pas que les gens sachent combien ils perçoivent de prime. Ils ont d'ailleurs réussi à faire interdire l'accès à un site internet où chacun pouvait connaître le montant de la PAC que touchait chaque paysan.

Mais dis papa, eux au moins ils ne polluent pas ?
Ha tu crois ça ! Mais si, ils polluent la terres, les cours d'eau et même la mer. Par contre, contrairement au principe « pollueur payeur » eux ils ne paient rien.

Dis papa, ils vont à la ville parfois les paysans ?
Bien sûr mon p'tit bonhomme. Ils vont parfois en ville, en principe ils se rassemblent devant les préfectures pour déverser du fumier, du lisier, du purin mais aussi des fruits ou des légumes.
Souvent ils casse tout sur leur passage et ce sont les habitants des villes qui paient les dégâts, pas eux.
Je vais te dire autre chose mon fils, quand ils partent à la retraite, comme ils sont si malheureux, leurs enfants devraient chercher une place en usine, au moins il seraient sûr de toucher un salaire. Eh bien non ! Tous reprennent tous l'exploitation de leur parents. Encore un drôle de paradoxe.

Voilà fiston, maintenant tu en sais plus sur le monde paysan.

Écrit par : Lefort | 27/01/2013

Encore un qui crois que les fonctionnaires sont tous de féniasse, les instits trop de vacances et que les infirmières sont privilégiées.
Encore un qui parle sans connaître.
Encore un qui pense que tous les arabes sont des voleurs.
Encore un qui devrait venir dans les fermes et discuter avec les paysans.
Encore un qui devrait fermer se bouche au lieu de dire des conneries.

Le "poujadisme" n'est pas mort.

Écrit par : benoit | 27/01/2013

Votre réponse n'en est pas une, argumentez plutôt chaque propos de mon texte et prouvez que j'ai tort.
Vous ne touchez pas de primes ?
Vous ne rabachez pas sans cesse que vous vendez à perte en dessous du prix de revient ?
Vous ne manifestez pas en déversant du fumier ?
Vous n'avez pas fait interdire l'accès au site PAC ?
Vous ne polluez pas ?
etc... etc...

Écrit par : Lefort | 28/01/2013

je n'ai pas beaucoup de temps pour répondre à ce genre de discours réducteur. je dois compter les primes que j'ai eu, et savoir combien d'appart. je vais acheter avec, pour que mon fils puisse vivre avec l'exploitation que je vais lui laisser.
quelques chiffres quand même :
80% des aides de l'UE vont à 10% des agriculteurs.
1/3 des paysans vivent grâce au RSA.
3 paysans par semaine se suicident.
950000 exploitations en 1980/250000 en 2012.
8% de syndiqué (c'est eux qui manifeste)

pour ma part je fais partie de ces paysans qui travaillent en bio depuis 20 ans, qui ne manifeste pas car pas le temps, qui n'a pas de subventions, et qui vend toute sa production à moins de 50 kms de son lieu de production (slouw food)
bref, quand on veut faire de la provoc poujadiste, on essaies de savoir à qui on a à faire. mais bien sur il est plus facile d'écrire des conneries que d'essayer de se renseigner. Dommages, pour l'éducation de ton enfant d'être aussi réducteur et aussi fainéant dans ces recherches.
à bon entendeur, salut.....

Écrit par : benoit | 28/01/2013

Vous dites :
1/3 des paysans vivent grâce au RSA.

Le revenu des agriculteurs est en moyenne de
30 200 euros pour l'année 2011, donc 2500 euros par mois. Pas mal non ?
Source lafranceagricole.fr

3 paysans par semaine se suicident

Chez les employés, les ouvriers, les cadres il n'y a pas de suicide peut-être ?

80% des aides de l'UE vont à 10% des agriculteurs

A côté de chez moi il y a quelques années quand le site telepac avait encore une accessibilité complète un agriculteur 60 laitières, autant d'hectares de culture et 2 poulaillers prime 42 000 euros
Une autre agricultrice 1 poulailler 5000 pondeuses prime 4000 euros
Un retraité avec quelques moutons prime quelques centaines d'euros.
Donc, les 90 % d'agriculteurs restant touchent quand même une bonne part du gâteau.

950000 exploitations en 1980/250000 en 2012.
Moins d'agriculteurs égal agriculteurs restant plus riches.

Écrit par : Lefort | 01/02/2013

Les commentaires sont fermés.